L’influenza chez les enfants

Partager cette page :

L’influenza chez les enfants

Qu’est-ce que l’influenza?

L’influenza (ou la grippe) est une infection respiratoire causée par le virus de l’influenza. Un virus est un germe qui rend les gens malades.

Des flambées d’influenza se produisent chaque année, habituellement entre les mois de novembre et d’avril. Puisque les virus de l’influenza se modifient, souvent d’année en année, l’immunité n’est pas très longue. C’est pourquoi il est possible d’attraper la grippe plus d’une fois. Le terme « grippe saisonnière » désigne les virus d’influenza qui circulent chaque année.

Il arrive que le virus de l’influenza subisse un changement majeur. Dans ce cas, plus personne n’est immunisé. Partout dans le monde, une multitude de personnes de tout âge attrapent alors la grippe en l’espace de quelques mois. C’est ce qu’on appelle une « pandémie ». Des pandémies se sont produites en 1889, en 1918, en 1957, en 1968 et en 2009 (le virus de la grippe H1N1).

Comment l’influenza se répand-elle?

Les virus de l’influenza se trouvent dans le nez et la gorge. Les enfants peuvent attraper le rhume de leurs frères, de leurs parents, d’autres membres de la famille, de leurs camarades ou des personnes qui s’occupent d’eux.

D’ordinaire, les germes se répandent de l’une des trois façons suivantes :

  • Par contact direct, comme les baisers avec une personne infectée ou le fait de la toucher ou de lui tenir la main. Si vous avez un virus, vous aurez des germes dans le nez, la bouche, les yeux et sur la peau. En touchant d’autres personnes, vous pouvez transmettre le virus.
  • Par contact indirect, c’est-à-dire en touchant un objet, comme un jouet, une poignée de porte ou un mouchoir usagé, qu’une personne infectée a touché et sur lequel on trouve maintenant des germes. Certains germes, y compris ceux qui sont responsables du rhume et de la diarrhée, peuvent demeurer sur des surfaces pendant de nombreuses heures.
  • Certains germes se transmettent par l’air lorsqu’une personne tousse ou éternue. Les gouttelettes qui sont propulsées par la toux ou l’éternuement peuvent atteindre le nez ou la bouche d’une autre personne.

Comment puis-je savoir si mon enfant a l’influenza?

La grippe frappe plus rapidement que le rhume et rend les gens plus malades. Les personnes qui ont le rhume ont généralement de l’énergie pour jouer et conserver leurs habitudes quotidiennes. En général, les enfants qui ont l’influenza sont alités.

Les symptômes classiques de l’influenza incluent :

  • une fièvre subite,
  • des frissons et des tremblements,
  • des maux de tête,
  • des douleurs musculaires,
  • une extrême fatigue,
  • une toux sèche et des maux de gorge,
  • une perte d’appétit.

Les enfants grippés peuvent souffrir des mêmes symptômes que les adultes, mais on remarque certaines différences :

  • Les nouveau-nés et les nourrissons peuvent faire une forte fièvre qui ne peut être expliquée et qui ne s’accompagne pas d’autres signes.
  • D’habitude, la température des jeunes enfants dépasse les 39,5 °C, et ils peuvent avoir des convulsions fébriles (causées par la fièvre). 
  • Les maux d’estomac, les vomissements, la diarrhée et les maux de ventre sont plus fréquents chez les jeunes enfants. Les maux d’oreille et les yeux rouges sont aussi plus courants. 
  • Dans certains cas, une enflure des muscles peut provoquer des maux de jambes ou de dos marqués.

La grippe peut-elle provoquer d’autres complications?

La plupart des personnes en bonne santé se remettent de la grippe sans problème grave. D’ordinaire, la fièvre et les douleurs musculaires persistent seulement de 2 à 4 jours, mais la toux et la fatigue peuvent subsister pendant au moins 1 à 2 semaines.

Chez les jeunes enfants, la grippe peut causer un faux croup (une infection de la gorge et des cordes vocales responsable d’un enrouement, d’une toux aboyante et d’une respiration bruyante), d’une pneumonie (une infection des poumons) et d’une bronchiolite (une infection des minuscules voies respiratoires qui mènent aux poumons, responsable d’une respiration sifflante et de difficulté à respirer).

L’influenza peut provoquer des infections bactériennes des oreilles (l’otite), des poumons (la pneumonie) ou des sinus (la sinusite).

L’influenza est plus grave chez les enfants de moins de 2 ans et chez ceux qui sont atteints de certaines maladies chroniques, comme des problèmes cardiaques ou pulmonaires.

Dans de rares cas, l’influenza peut atteindre le cerveau ou le cœur ou affaiblir le système immunitaire.

Quand dois-je appeler mon médecin?

Téléphonez à votre médecin ou emmenez votre bébé au département d’urgence s’il a moins de 3 mois et :

  • a de la difficulté à respirer,
  • ne mange pas ou vomit,
  • fait de la fièvre (une température rectale de 38,5 °C ou plus).

Téléphonez à votre médecin ou emmenez votre enfant à la salle d’urgence s’il :

  • respire rapidement ou semble avoir de la difficulté à respirer,
  • a des douleurs pulmonaires ou expulse des crachats contenant du sang (du mucus ou de la salive), 
  • tousse tellement qu’il s’étouffe ou vomit,
  • boit très peu de liquide et n’urine pas (ne fait pas pipi) au moins toutes les 6 heures lorsqu’il est éveillé, 
  • vomit pendant plus de 4 heures ou a une diarrhée importante,
  • est beaucoup plus endormi qu’à l’habitude, ne veut pas être nourri ou jouer, ou est très irritable et ne se laisse pas réconforter,
  • ne se sent pas mieux au bout de 5 jours et fait toujours de la fièvre, ou se sentait mieux, mais se remet à faire de la fièvre,
  • a des signes de grippe et est atteint d’une grave maladie chronique.

Emmenez immédiatement votre enfant à l’urgence ou composez le 911 si votre enfant :

  • a beaucoup de difficulté à respirer ou a les lèvres bleues,
  • est mou ou incapable de bouger,
  • est difficile à réveiller ou ne réagit pas,
  • a le cou raide,
  • semble confus,
  • a des convulsions.

Que puis-je faire si mon enfant a l’influenza?

  • Installez votre enfant pour qu’il soit le plus à l’aise possible. Offrez-lui beaucoup de liquide et de petits repas nutritifs.
  • S’il fait de la fièvre, mettez-lui des vêtements légers et maintenez la température ambiante aux alentours de 20 °C.
  • Vérifiez la température de votre enfant. Pour soulager la douleur, les courbatures ou la fièvre de plus de 38,5 °C, utilisez de l’acétaminophène. L’ibuprofène peut être utilisé pour les enfants de plus de 6 mois. À moins que votre médecin ne vous donne d’autres directives, administrez la dose recommandée sur l’emballage toutes les 4 heures jusqu’à ce que la température de l’enfant baisse. N’administrez pas d’acide acétylsalicylique (ASA [p. ex., aspirine]) ou de médicament qui en contient aux enfants et aux adolescents qui ont le rhume, parce qu’il peut provoquer des lésions cérébrales et hépatiques (syndrome de Reye).
  • N’administrez pas de médicaments contre la toux et le rhume en vente libre (qui n’ont pas besoin de la prescription d’un médecin) aux enfants de moins de 6 ans, à moins que votre médecin ne vous les prescrive.
  • Parlez à votre médecin ou à votre pharmacien afin d’administrer des médicaments en vente libre aux enfants ou à quiconque prend d’autres médicaments ou a une maladie chronique. Lisez attentivement les directives inscrites sur l’étiquette. N’en administrez pas plus que ce qui est recommandé.
  • La toux contribue à libérer le mucus contenu dans la poitrine. De nombreux produits contre la toux et le rhume en vente libre contiennent des médicaments pour soulager la toux. En général, ils renferment de la dextromethorphane (ou DM) ou du diphenhydramine. La plupart des études sur ces médicaments ont été menées chez des adultes. Les quelques études qui ont été effectuées sur des enfants n’en démontrent pas d’avantages.
  • Se gargariser à l’eau tiède soulage les maux de gorge. Les enfants de 3 ans ou plus qui peuvent sucer un bonbon dur sans risquer de s’étouffer peuvent prendre un bonbon dur sans sucre ou des pastilles pour la gorge qui contiennent du miel, des herbes ou de la pectine. Les jeunes enfants ne doivent pas prendre de pastilles contenant des médicaments qui engourdissent la gorge (dyclonine, benzocaïne, hexylrésorcinol, menthol et phénol) parce qu’elles peuvent les empêcher de bien avaler.

Les médicaments antiviraux

Si votre enfant souffre d’une maladie des poumons ou du cœur, d’une maladie qui affaiblit le système immunitaire ou d’une autre maladie chronique qui exige des soins médicaux réguliers et que vous pensez qu’il a attrapé l’influenza, téléphonez immédiatement à votre médecin. Il pourra lui prescrire un antiviral.

L’amantadine (Symmetrel), l’oseltamivir (Tamiflu) et le zanamivir (Relenza) sont des antiviraux qui peuvent combattre les virus de l’influenza. Ces médicaments peuvent aussi être prescrits aux personnes en santé qui souffrent d’une grave influenza. Pour être efficaces, ils doivent être administrés dans les 48 heures suivant les premiers symptômes de la maladie.

Comment puis-je éviter la transmission de l’influenza?

  • Il est possible de prévenir l’influenza grâce à la vaccination. Les enfants de plus de 6 mois devraient recevoir le vaccin contre l’influenza chaque année. Le vaccin est particulièrement important pour les enfants très vulnérables aux complications de la grippe (les enfants de moins de 2 ans et ceux qui ont une maladie chronique). Si des enfants de moins de 2 ans ou une personne ayant une grave maladie chronique vivent sous votre toit, tous les membres de la famille devraient se faire vacciner contre l’influenza. C’est particulièrement important si vous avez un enfant de moins de 6 mois, car les bébés de cet âge ne peuvent pas se faire vacciner et risquent d’être infectés si un membre de la famille attrape la grippe.
  • Les bébés de moins de 6 mois ne peuvent pas se faire vacciner, car le vaccin ne fonctionne pas dans ce groupe d’âge.
  • Le lavage des mains est le principal moyen de réduire la transmission de l’influenza :
    • Lavez-vous les mains après avoir toussé, éternué ou vous être essuyé le nez.
    • Lavez-vous les mains après avoir été en contact avec une personne qui souffre d’une infection respiratoire.
    • Lavez-vous les mains et lavez celles de votre enfant après avoir essuyé le nez de votre enfant.
    • Si vous n’avez pas accès à de l’eau savonneuse, utilisez des lingettes humides ou un nettoyeur pour les mains à base d’alcool. Conservez ce nettoyeur hors de la portée de votre enfant, parce qu’il peut être néfaste s’il est avalé.
  • Dans la mesure du possible, maintenez les enfants de moins de 3 mois loin des personnes atteintes d’un rhume. 
  • Apprenez à vos enfants à se couvrir le nez et la bouche d’un mouchoir lorsqu’ils toussent ou qu’ils éternuent, ou à tousser dans le haut de leur manche ou dans leur coude. 
  • Évitez de partager des jouets que les jeunes enfants se mettent dans la bouche avant de les avoir nettoyés. 
  • Évitez de partager des tasses, des ustensiles ou des serviettes tant qu’ils n’ont pas été lavés.
  • Si votre enfant fréquente un milieu de garde, indiquez à l’éducatrice les symptômes et demandez-lui si votre enfant devrait rester à la maison ce jour-là.
  • Assurez-vous que votre enfant a bien reçu tous les vaccins recommandés. Ces vaccins préviennent certaines complications comme les infections bactériennes de l’oreille ou des poumons.


Révisé par les comités suivants de la SCP
Comité des maladies infectieuses et d'immunisation

Mise à jour : décembre 2010