Les adolescents et le sommeil : Pourquoi tu en as besoin et comment ne pas en manquer

Partager cette page :

Les adolescents et le sommeil : Pourquoi tu en as besoin et comment ne pas en manquer

Faits saillants
  • Les adolescents ont besoin de plus de sommeil parce que leur corps et leur esprit traversent une période de croissance rapide.
  • Pour donner le meilleur de toi, tu as besoin de 9 à 10 heures de sommeil par jour.
  • Les adolescents qui ne dorment pas assez sont plus susceptibles de se sentir déprimés.
  • Tu en as assez d’être toujours fatigué(e)?
  • Tu as de la difficulté à rester éveillé(e) en classe?
  • Tu trouves difficile de sortir du lit pour te rendre à l’école le matin?
  • Tu as absolument besoin d’une sieste dès que tu reviens de l’école?

Si tu as répondu oui à au moins l’une de ces questions, dis-toi que tu n’es pas seul(e) dans ton cas. De nombreux adolescents ont toujours l’impression d’être fatigués.

Pourquoi les ados ont-ils besoin de plus de sommeil?

Le sommeil aide à nourrir le cerveau et l’organisme. Les adolescents ont besoin de plus de sommeil parce que leur corps et leur esprit traversent une période de croissance rapide.

Les recherches scientifiques démontrent que de nombreux adolescents ne dorment pas assez. Pour donner le meilleur de toi, tu as besoin de 9 à 10 heures de sommeil par jour. Tu ne seras peut-être pas toujours en mesure de dormir autant, mais il est important d’essayer de t’approcher le plus possible de cet objectif.

Pourquoi est-il important de ne pas manquer de sommeil?

Même s’il ne semble pas si compliqué de dormir suffisamment, les adolescents qui ne dorment pas assez et qui sont trop fatigués risquent davantage :

  • d’avoir de la difficulté à l’école,
  • d’avoir des problèmes de mémoire, de concentration et de motivation (le désir de réaliser un objectif),
  • d’être impliqués dans des collisions automobiles et d’autres accidents. La somnolence (le sentiment de vouloir dormir ou d’avoir besoin de dormir à des endroits et à des heures auxquels tu ne le devrais pas) retarde les délais de réaction.

Les adolescents qui ne dorment pas assez sont plus susceptibles de se sentir déprimés, ce qui peut devenir un grave problème de santé.

Quelle est la cause de la somnolence?

La raison est souvent évidente, si tu te couches trop tard plusieurs soirs de suite, par exemple. Même si la somnolence a parfois des causes médicales, la plupart des adolescents somnolents ne dorment tout simplement pas assez.

Comment savoir si je dors assez?

Les signes suivants t’indiquent que tu as besoin de plus de sommeil :

  • Tu as de la difficulté à te réveiller le matin.
  • Tu éprouves de la difficulté à te concentrer pendant la journée.
  • Tu t’endors en classe.
  • Tu as des sautes d’humeur ou tu te sens même déprimé(e).

Pourquoi est-il si difficile de dormir assez?

De nombreuses raisons expliquent cette difficulté. Tu peux en contrôler certaines, et d’autres non.

Tu mènes probablement une vie très chargée, mais tu as tout de même besoin de périodes pour te détendre, relaxer et passer du temps avec tes amis. En général, ces activités grugent sur ton sommeil. De nombreux adolescents recherchent également l’isolement paisible des fins de soirées, quand les parents sont couchés.

Quand tu penses à tout ce que tu as d’autre à faire (faire tes devoirs, socialiser, faire du sport, faire tes corvées, travailler à temps partiel, etc.), il peut te sembler irréaliste de te coucher assez tôt pour accumuler 9 heures de sommeil.

Voici quelques suggestions :

  • Adopte une routine relaxante avant de te coucher. Prends une légère collation (comme un verre de lait) avant de te mettre au lit. Essaie de te coucher à peu près à la même heure chaque soir. Garde ta chambre fraîche, sombre et calme, mais ouvre les rideaux ou allume la lumière dès que tu te lèves le matin.
  • Endors-toi toujours au lit. Utilise ton lit seulement pour dormir. Évite de faire tes devoirs, d’utiliser ton ordinateur ou de regarder la télévision dans ton lit. Essaie d’être au lit, les lumières éteintes, au moins 8 heures tous les jours.
  • Les siestes pendant la journée peuvent t’empêcher de t’endormir le soir. Si tu veux faire la sieste, ne dors pas longtemps (moins de 30 minutes). Ne fais jamais la sieste après le souper
  • Fais de l’exercice tous les jours, mais évite l’exercice trop intense en soirée.
  • Évite la caféine (café, thé et colas) après le milieu de l’après-midi. N’utilise pas de produits pour t’aider à dormir, comme l’alcool, les plantes médicinales ou les aides au sommeil en vente libre.
  • Limite le temps que tu passes devant un écran avant de te coucher. Si tu utilises des médias électroniques et que tu t’exposes à la lumière des écrans avant le coucher, tu risques d’avoir plus de difficulté à t’endormir.
  • La fin de semaine, quelle que soit l’heure à laquelle tu te couches, essaie de ne pas te lever plus de 2 à 4 heures après ton heure habituelle. C’est particulièrement important si tu éprouves de la difficulté à t’endormir le dimanche soir.
  • Assure-toi de ne pas essayer d’en faire trop. As-tu assez de temps pour t’amuser et pour avoir suffisamment de sommeil? Si tu as de la difficulté à dormir parce que tu as trop de choses en tête, essaie de tenir un journal ou de dresser des listes de choses à faire. Si tu écris avant de te coucher, tu te sentiras peut-être moins inquiet(ète) ou stressé(e).

Ces conseils devraient t’aider à dormir assez pour te sentir énergique pendant la journée. Si tu as tout de même de la difficulté à dormir, il se peut qu’un problème médical nuise à ton sommeil et à ton niveau d’énergie.

Consulte ton médecin si :

  • tu as de la difficulté à t’endormir le soir même si tu adoptes les conseils contenus dans ce document.
  • tu te réveilles pendant la nuit ou le matin et que tu n’arrives pas à te rendormir.
  • tu continues d’avoir l’impression de ne pas avoir d’énergie même si tu dors assez.
  • tu as de la difficulté à assumer tes responsabilités, par exemple, à aller à l’école, à arriver au travail à l’heure ou à passer du temps avec tes amis.
  • tu ressens une tristesse dont tu n’arrives pas à te débarrasser.
  • tu ressens des inquiétudes qui t’empêchent de te concentrer sur autre chose.
  • tu te sens malade (maux de tête, perte d’appétit ou autres symptômes que tu ne peux pas t’expliquer).


Révisé par les comités suivants de la SCP
Comité de la santé de l’adolescent
Comité de la pédiatrie communautaire
Comité consultatif de l’éducation publique

Mise à jour : avril 2013